On s'en lasse ou on ne s'en lasse pas ? C'est difficile d'y répondre, mais tant qu'on a pas notre réponse, on va continuer à taper du pied sur tout ce qui bouge. Ce coup-ci, c'était au Don Jigi Fest, 5ème édition d'un festival dont on n'avais jamais entendu parlé. Pfel & Greem des C2C, Foreign Beggars et Joris Delacroix. Parc des expos d'une petite ville, Vitré. On est venu samedi, vendredi on avait Nuit Debout. Et on avait encore nos masques de cochons.
Si vous avez aimé Foreign Beggars.
On était chaud patate. Déjà parce que ça faisait des lustres qu'on voulait voir les Foreign Beggars. Ensuite parce qu'on a foiré notre après-midi urbex au zoo abandonné de Quebriac. Circulez, y'a plus rien à voir, sauf des gens qui y vivent paisiblement. On va vous le dire d'emblée, le Don Jigi est un festival jeune. On avait déjà remarqué la tendance avec Panoramas (en vrai je m'excuse pour ce clash sur FB, j'étais dég' de pas pouvoir venir, j'avais mariage au Liban), et Capsule à Lamballe. Et avec Vald à l'Antipode de Rennes aussi. Sauf que là, ça entraîne pour nous un changement dans notre relation à la teuf qu'on avait pas imaginé.
Faites-vous des calins et souriez. Tant pis si vous avez l'air bête.
On a tous été jeune, on l'est encore, on s'est tous prit des cuites et testé les substances rigolotes. Voici nos règles d'or pour survivre, car on a bien compris que c'était vos premières grosses soirées. Buvez, mais respectez-vous. Prenez vos trips par petits quarts, avec une heure d'espacement. Tout prendre d'un coup ne rend pas meilleur les effets, ça vous fera juste mega flipper, vomir et complètement foirer votre soirée (ainsi que celle de vos potes qui vous surveilleront, si c'est des vrais potes). Surtout, surtout, surtout, buvez beaucoup d'eau. L'eau c'est la vie. Ouai, on fait les vieux avec notre prévention, mais on sait vraiment de quoi on parle. Pour marcher sur Mars, faut être expérimenté. Et non, on est pas obligé d'être chéper pour kiffer sa nuit. C'est fou le nombre de personne qui nous ont demandé ce qu'on avait prit en nous voyant.
Avant c'était ça découvrir de la musique.
Ce qui nous a le plus choqué, c'est votre inculture. Vous connaissiez pas les artistes sur scène, même de nom. Laurent Garnier, Manu le Malin ? Jamais entendu parlé. C'est où Astropolis ? Waouh les gens... Je ne vous juge pas, vous êtes la génération nourrie par TheSoundYouNeed et une heure de pop/rock/électro sur Virgin. Loin de vous les classiques de FCom, le docu We Had A Dream sur les Heretiks et le digging façon Human Traffic. Vous n'avez pas (encore) la culture rave/techno dans le sang même si vous commencez à maitriser les codes des festivals type Vieilles Charrues. La SEULE chose à retenir : venez comme vous êtes et respectez les autres, c'est l'amour de la musique qui nous unit. Votre style découle de votre manière d'être : soyez ouvert, tolérant et avenant, vous serez beaux, gentils et heureux. En tout cas c'était chouette de vous voir prendre conscience que vous étiez libre. Vos perspectives s'ouvrent (on parle pas du marché de l'emploi), vous avez un monde magique à explorer. Et surtout, continuez de demander aux filles si elles ont un copain, mais faites-le avant d'entamer une drague lourdingue. Soyez curieux, écoutez de la musique partout, tout le temps, allez vers les autres.
Un petit peu d'acid-techno.
Sinon on a passé une bonne soirée, c'était bien organisé, la programmation mêlait bien les grosses têtes avec les artistes locaux. On sent le manque de moyen dans les panneaux de direction sur la route, dans les lumières sur la scène... Mais la qualité du son était très bonne, la scène extérieure bienvenue, la jauge parfaite. On s'est éclaté avec les Foreign Beggars, le Dj set de Joris a fait le job et le final de Quentin Schneider parfait. Et on aime bien avoir la timetable en couverture de l'event sur FB aussi, c'est plus pratique pour tout le monde. On vous balancera un gros point noir concernant la prévention par contre. Un pauvre stand avec 3 bouchons d'oreilles et quelques capotes. En plus il disparait à minuit. Et nous les vieux, on fait comment pour trouver un éthylotest ?
Rendez-vous au Cargo de Caen le 23 prochain. Ouai vous avez le seum de pas venir.
Back to Top